top of page
  • Photo du rédacteurRomaric Roméo Edoh

Le vide affectif en vous, à l’origine de vos difficultés ?

Dernière mise à jour : 1 déc. 2022

Le saviez-vous ? Un bébé qui naît et qui ne trouve personne à qui s’attacher, refuse de s’alimenter et se laisse mourir. L’attachement à une figure maternelle est donc indispensable.


L’amour maternel (ou l'amour de la figure d'attachement) est l’ingrédient essentiel qui va permettre de se développer de façon optimale lors des premières années de la vie.



Une carence massive d’amour maternel (pendant la grossesse, puis pendant les 3 premières années) sera ressentie par l’enfant qui rentrera dans une forme de culpabilité en pensant que le désamour qu’il subit est de sa faute.


Plus tard, l’enfant devenu adulte, se lancera dans une quête effrénée de cet amour dont il a tant manqué.

Il tombera dans une dépendance affective en espérant que les autres puissent combler son vide intérieur. Ce qui se manifestera par une multiplication de contacts, de rencontres, une jalousie excessive…


L’autre option sera de mettre en place une stratégie d’évitement de ce vide interne en se focalisant sur l’extérieur à travers :


-Une consommation excessive, abusive de différents biens/objets/nourriture…

-Une vie professionnelle excessivement remplie : importante charge de travail

-Une addiction au sexe/aux drogues/à l’alcool…

-Une difficulté à être pleinement dans l’ici et maintenant

-Un investissement excessif de ses enfants


Tout ceci, dans le but unique de combler un immense gouffre intérieur ou de fuir sa propre réalité. Paradoxalement, le vide ne fera que s’amplifier. Ce sera comme remplir sans cesse un vase ébréché.


Comment travailler la dépendance affective dans la relation à l'autre ? :


-Prendre conscience de son fonctionnement ou de ses stratégies qui entretiennent la dépendance

-Sortir de la culpabilité

-Opérer un changement de paradigme :

«Le vase ébréché » qui a sans cesse besoin de se remplir d’amour ne peut se reboucher tout seul. L’autre nous est indispensable pour y arriver »

Accepter d’aller chercher du soulagement auprès de l’autre car l’amour et la bienveillance sont extrêmement réparants.

Il convient néanmoins de faire des ajustements dans la relation, d'approcher l’autre avec précaution et conscience.

L’autre ne pourra cependant absorber tout ce besoin massif d’amour. D’où la nécessité d’un travail thérapeutique.


Comment la travailler en thérapie ? Cette carence affective maternelle à l’origine des difficultés énumérées plus haut, peut se réparer dans le lien thérapeutique. Ce qui vous permettra de retrouver de la sécurité intérieure et de mettre en place des nouveaux ajustements dans votre vie.
La Gestalt, thérapie relationnelle dans l’ici et maintenant, est particulièrement adaptée.




Posts récents

Voir tout

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page